onload="setVariables();checkLocation()" id="eLib_BodyTag">
[RSArchive Icon]
Rudolf Steiner Archive Section Name Rudolf Steiner Archive



L'Initiation

L'Initiation: Preface A La Troisieme Edition

On-line since: 17th July, 2006

PREFACE A LA TROISIEME EDITION

On trouvera ici réunis en un livre des articles séparés, primitivement parus sous ce titre : « Comment acquérir des connaissances sur les mondes supérieurs ? » La présente étude sur l'entraînement qu'exige une compréhension des mondes suprasensibles ne doit pas être donnée au public sous une forme nouvelle sans quelque explication préalable. Elle contient sur l'évolution de l'âme humaine des communications qui souhaitent répondre à différents besoins.

Son premier objectif est d'aider ceux qui se sentent attirés par les résultats de l'investigation spirituelle, mais qui en viennent forcément a cette question: « D'où tirez-vous donc vos connaissances, quand vous prétendez pouvoir répondre à toutes les grandes énigmes de l'existence ? » Ces réponses proviennent de la science spirituelle. Si l'on veut contrôler les faits qui justifient cette science, il faut accéder soi-même aux connaissances suprasensibles et parcourir le chemin qu'on a tenté de décrire ici. Toutefois, si l'on n'a ni l'envie ni les moyens de suivre personnellement ce chemin, il ne faut pas croire que les enseignements de la science spirituelle ne soient pas profitables. Pour faire soi-même des investigations, il faut certes avoir la faculté de pénétrer dans les mondes suprasensibles. Mais si elles sont déjà faites et communiquées, on peut se faire une idée personnelle suffisante de la vérité des faits décrits, alors même qu'on ne les perçoit pas directement. On peut les contrôler, en grande partie, sans aucun autre moyen qu'un jugement sain et impartial. Il faut seulement que cette objectivité ne soit troublée par aucun des préjugés qui encombrent la vie humaine.

Il peut très bien se faire, par exemple, que telle affirmation de la science spirituelle soit en contradiction avec certains résultats de la science contemporaine. En réalité, il n'existe aucun fait scientifique qui contredise les découvertes spirituelles. Mais il est facile de croire qu'il en est ainsi lorsqu'on n'approfondit pas bien les résultats scientifiques sous toutes leurs faces et sans parti pris. Plus on confronte objectivement les acquisitions de la science spirituelle et les conquêtes positives de la science, plus on les voit au contraire s'accorder harmonieusement entre elles.

Parmi les enseignements de la science spirituelle, il y en a pourtant quelques-uns qui échappent plus ou moins à un critère purement rationnel. Mais cette partie de l'enseignement paraîtra valable si l'on admet que l'intellect n'est pas seul bon juge en matière de vérité; car il existe aussi un sentiment de la vérité. Le sentiment, lorsqu'il est normal et sain, qu'il ne se laisse influencer par aucune sympathie ou antipathie pour ce qu'on lui présente, et qu'il laisse agir sur lui sans parti pris les connaissances du monde suprasensible, possède un jugement sûr.

Ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas parcourir le sentier de la connaissance suprasensible ont encore bien d'autres moyens de contrôler l'exactitude des données spirituelles. Ils peuvent apprécier la valeur de ces connaissances pour la vie pratique, alors même qu'ils ont seulement entendu parler d'elles par les investigateurs spirituels. Ne devient pas sur-le-champ clairvoyant qui veut; mais les connaissances du clairvoyant sont pour tous un aliment qui assainit vraiment la vie. Car il est à la portée de tout le monde de les appliquer. Et celui qui le fait constate bientôt tout ce que ces connaissances apportent avec elles et ce qu'on perd en les ignorant. Ces vérités suprasensibles, appliquées dans la vie courante, s'y révèlent non pas stériles, mais parfaitement pratiques. Si même on ne veut pas personnellement travailler à les acquérir, mais qu'on ait de l'intérêt pour ces faits, on peut se poser la question: Comment le clairvoyant les acquiert-il ?

Ce livre veut tracer pour ceux que la question intéresse un tableau de ce qu'il faut accomplir afin de connaître le monde suprasensible. Il se propose de décrire la voie à suivre d'une manière assez précise pour que, sans s'y engager soi-même, on y gagne de la confiance envers ceux qui la pratiquent, et ce qu'ils enseignent. Quand on prend conscience de la démarche du chercheur spirituel, on peut en apprécier la valeur et se dire: cette description du sentier vers les mondes spirituels me cause une impression qui me permet de comprendre pourquoi ces vérités m'apportent tant de lumière; et ainsi cet ouvrage aidera ceux qui cherchent à être affermis dans leur sentiment et leur sens de vérité à l'égard du monde suprasensible. Mais il ne sera pas moins utile à ceux qui désirent entrer eux-mêmes sur la voie du développement. Ceux-là seront les mieux placés pour vérifier l'exactitude de faits qu'ils mettent personnellement en pratique. Ils feront bien, dans ce but, de se rappeler que lorsqu'il s'agit de développement intérieur, il faut apporter au récit plus d'attention que dans d'autres domaines, car il réclame un sens exercé pour la vie intérieure. Il faut être également prêt à ne pas seulement étudier une vérité pour elle-même, mais à l'éclairer des lumières acquises sur de tout autres sujets. On en arrivera ainsi à reconnaître que l'essence d'une chose n'est pas contenue dans une seule vérité, mais dans l'accord de toutes les vérités entre elles. On ne peut entreprendre des exercices sans en tenir compte. En fait, un exercice peut être bien compris et bien mis en pratique, et son effet sera pourtant fâcheux s'il n'est pas complété par un autre exercice qui compense ce que le premier aurait d'exclusif et établit l'harmonie dans l'âme.

Celui qui lira cet ouvrage en s'y adonnant si bien que ces pages deviennent une expérience intérieure, ne saura pas seulement ce qu'il y a dedans, mais se sentira touché par tel ou tel passage. Il reconnaîtra ainsi que ces pages exercent une puissante action sur son évolution intérieure. Il découvrira aussi sous quelle forme il devrait recourir à tel ou tel exercice, d'après ce qu'il est lui-même.

Lorsque sont décrits, comme c'est le cas ici, des processus qui doivent être vécus, il semble nécessaire de lire et relire à maintes reprises ces descriptions. Car on se rend vite compte qu'on n'arrive à une compréhension satisfaisante de ces exercices qu'après en avoir expérimenté quelque chose; en reprenant le livre, on remarque alors certaines nuances qui avaient échappé auparavant.

Si même on ne désire pas pratiquer le chemin décrit ici, on trouvera dans cet ouvrage mainte règle utile pour la conduite de la vie, mainte explication donnant la clé de problèmes intérieurs.

Enfin, plus d'un lecteur ayant reçu de la vie une grande expérience, une sorte d'initiation, ressentira une certaine satisfaction à voir expliquer ce qu'il avait pressenti par lui-même, ce qu'il savait déjà, sans y avoir peut-être donné la forme de notions qui le satisfassent.

R. St. 12 octobre 1909




The Rudolf Steiner Archive is maintained by:
The e.Librarian: elibrarian@elib.com
[Spacing]